anousparis

Les événements incontournables de la fête de la musique | Page 12 of 12 | 4-developers

  • Au Point Éphémère, le collectif Animal Records revient avec sa formule Animal Kitchen, un concept food & music qui démarrera en fin d’après-midi sur la terrasse au bord du canal Saint-Marin (ouvert à la baignade cet été après les contrôles sanitaires positifs effectués par la mairie de Paris). Au programme, un barbecue et des grillades à petits prix animé par des DJ sets “récréatifs”, tandis qu’à l’intérieur, ce sera l’heure des musiciens amateurs, avec un open mic de 18 à 23h dans la salle de concert (inscription openmic@animalrecords.fr). Derrière, les DJ’s du label reprendront le public de volée jusqu’au milieu de la nuit, parce qu’on est en milieu de semaine…

    De 18h à 3h. 200, quai de Valmy. M° Jaurès.
     


    Point Ephémère © Florian Chavanon 

    La Villette électronique

    Il y aura de la concurrence ce mercredi au parc de la Villette, où trois fêtes tenteront de combler les aficionados de musique électronique. Les promoteurs de CARE/MESS envahissent le dancefloor d’A la folie et son fameux barbecue avec les basses rondes des DJ’s de house Diogo Alfredo, Bimet et Lly, et ouvrent un jardin techno à quelques pas de là, au Jardin des îles, à côté du pont qui mène au Cabaret Sauvage. On y trouvera Polar, du collectif parisien Helios, Powrtoch, pour un set techno à la berlinoise, et S’il te plaît Bruno. De l’autre côté du parc, sous la galerie de la Halle de la Villette, les crews Athletic Knights, Bashed Groove et Chineurs de Paname unissent leurs forces pour une fin d’après-midi à danser sur un gros soundsystem techno/house. 

    Folie L4 (à 18 h) 39, Galerie de la Villette, M° Porte de Pantin. A la Folie (19 h), 26 avenue Corentin-Cariou, M° Porte de la Villette.

    Blind test à LaPlage de Glazart

    Pour “changer des events classiques”, le collectif PWFM (à la fois webradio, label et promoteur) s’associe à la Charcuterie musicale pour cette soirée sur LaPlage du Glazart. Sous cet alias tranchant se cache un blind test plutôt élaboré, mené par les six membres de la Charcuterie à grand renfort de buzzers, gyrophares et déguisements. Quatre équipes s’affrontent en cinq manches autour d’une playlist de plus 3 000 titres bien populaires, avec un système qui permet d’éviter que tout le monde crie en même temps, un grand classique des blind tests enivrés. Après ce before ludique, la “soirée classique” reprendra ses droits, avec deux DJ’s tendance house sunshine et affilés à PWFM, Turnbalism et Leoz!nho, qui vit entre Paris et Sao Paulo.

    À 19 h. 7-15, avenue de la Porte de la Villette. M° Porte de la Villette.

    Radio France fête la musique à l’Olympia

    Cette année, « Si tu écoutes, j’annule tout », l’émission de Charline Vanhoenacker  et de son complice Alex Vizorek (17-18 h) donnera le ton de cette grande soirée musicale. L’affiche est très excitante avec cette nouvelle génération dont on parle beaucoup : Juliette Armanet, la mélodiste fraîche du tube « L’Amour en solitaire », Fishbach, créatrice d’une cold wave plus sombre et grave, et Gaël Faye, auteur d’un roman à succès Petit pays, mais aussi musicien. Les spectateurs privilégiés pourront aussi découvrir le projet malien de M (Lamomali), et apprécier le retour de la grande chanteuse malienne Oumou Sangaré, qui vient présenter son nouvel album, Mogoya.

    De 17 à 2 heures. Olympia. 28 bd des Capucines (9è). M° Madeleine. 

    Nuit Boréale sur l’Esplanade des Invalides

    Grand classique de la Fête de la musique, la Nuit Boréale réinvestit une nouvelle fois l’Esplanade des Invalides, toujours dans le but de mettre en lumière la scène canadienne. Au programme de cette sixième édition : la pop nostalgique de La Bronze, les chansons déglinguées de Mehdi Cayenne ou l’électro éthérée de Ryan Playground, soit un joli panel très éclectique de ce qui peut se faire outre-atlantique.

    De 19h à 23h30., 1, rue Fabert. M° Varenne

    Centre Culturel Irlandais

    Dans une ambiance festive et joyeusement houblonnée, le Cci fait encore une fois la part belle à la jeune scène musicale irlandaise. Entre l’indie-folk ombragée de la chanteuse et guitariste Ailbhe Reddy (qui a fait grand bruit en Irlande l’année dernière en participant à l’émission télé populaire Other Voices et en s’attirant les louanges de la presse musicale internationale pour son deuxième EP Hollowed Out Sea), le rock contagieux du quintet Goitse (qui mêle avec brio mélodies traditionnelles et énergie brute) et les envolées ska vibrionnantes de la fanfare rock Interskalactic (dont le répertoire revisite avec brio les succès de Prince Buster et des Skatalites), le CCI prouve une fois encore que l’Irlande est un grand pays de musique. Que la fête commence !

    De 18h à 22h. 5, rue des Irlandais. M° Place Monge.

    Soirée La Ganzoü à Petit Bain

    « Envoyer la ganzou » est une vieille expression du sud de la France, signifiant littéralement « mettre le feu ». Vous saurez donc à quoi vous attendre en allant faire un tour du côté des quais du 13è, plus précisément devant l’entrée du Petit Bain où le crew Mawimbi et le collectif Grünt s’associent cette fois – les soirées La Ganzoü sont bimensuelles – à l’occasion de la Fête de la musique pour six heures de house à l’africaine… 

    De 18h30 à minuit, quai du Petit Bain, 7, port de la Gare. 13ème,  M° Quai de la Gare 
     

    Concerts jazz au Carreau du Temple

    Une réputation que confirme la tenue de la Fanfare au Carreau, rendez-vous réunissant deux fois par mois musiciens amateurs et confirmés autour d’un même amour du jazz. Dirigée par Fidel Fourneyron (tromboniste et tubiste de l’Orchestre national de jazz), la Fanfare au Carreau propose de célébrer John Coltrane, Miles Davis et autre Thelonious Monk…  Entre reprises instrumentales échevelées et improvisation au long cours, c’est un voyage original en terres jazzy (mais aussi blues et musique contemporaine) qui nous est proposé. Des (ré)créations collectives et inédites qui devraient transporter le public au cœur de la poésie jazz.

    À partir de 18h30. – Rue Eugène Spuller 75003. M° Temple

    Concert au musée d’art et d’histoire du judaïsme

     Né en Éthiopie il y a 34 ans, Gili Yalo et sa famille se sont installés à Tel Aviv quand il avait 9 ans. Aujourd’hui reconnu comme l’un des chanteurs de variété les plus rafraîchissants de la scène musicale israélienne, Gili Yalo incarne à travers son parcours personnel la mixité culturelle qui a toujours fait partie de l’identité israélienne. Un mélange détonant de chants traditionnels hébreux, d’influences reggae et de basses funk hallucinogènes. Un univers sonore apaisant et coloré, où la voix solaire de Gili Yalo (qui chante en amharique, l’une des langues de son Éthiopie natale) raconte avec lyrisme l’histoire des hommes.

    De 21h00 à 23h30. 71, rue du Temple, 75003. M° Rambuteau.

  • Page 2

  • Au Point Éphémère, le collectif Animal Records revient avec sa formule Animal Kitchen, un concept food & music qui démarrera en fin d’après-midi sur la terrasse au bord du canal Saint-Marin (ouvert à la baignade cet été après les contrôles sanitaires positifs effectués par la mairie de Paris). Au programme, un barbecue et des grillades à petits prix animé par des DJ sets “récréatifs”, tandis qu’à l’intérieur, ce sera l’heure des musiciens amateurs, avec un open mic de 18 à 23h dans la salle de concert (inscription openmic@animalrecords.fr). Derrière, les DJ’s du label reprendront le public de volée jusqu’au milieu de la nuit, parce qu’on est en milieu de semaine…

    De 18h à 3h. 200, quai de Valmy. M° Jaurès.
     


    Point Ephémère © Florian Chavanon 

    La Villette électronique

    Il y aura de la concurrence ce mercredi au parc de la Villette, où trois fêtes tenteront de combler les aficionados de musique électronique. Les promoteurs de CARE/MESS envahissent le dancefloor d’A la folie et son fameux barbecue avec les basses rondes des DJ’s de house Diogo Alfredo, Bimet et Lly, et ouvrent un jardin techno à quelques pas de là, au Jardin des îles, à côté du pont qui mène au Cabaret Sauvage. On y trouvera Polar, du collectif parisien Helios, Powrtoch, pour un set techno à la berlinoise, et S’il te plaît Bruno. De l’autre côté du parc, sous la galerie de la Halle de la Villette, les crews Athletic Knights, Bashed Groove et Chineurs de Paname unissent leurs forces pour une fin d’après-midi à danser sur un gros soundsystem techno/house. 

    Folie L4 (à 18 h) 39, Galerie de la Villette, M° Porte de Pantin. A la Folie (19 h), 26 avenue Corentin-Cariou, M° Porte de la Villette.

    Blind test à LaPlage de Glazart

    Pour “changer des events classiques”, le collectif PWFM (à la fois webradio, label et promoteur) s’associe à la Charcuterie musicale pour cette soirée sur LaPlage du Glazart. Sous cet alias tranchant se cache un blind test plutôt élaboré, mené par les six membres de la Charcuterie à grand renfort de buzzers, gyrophares et déguisements. Quatre équipes s’affrontent en cinq manches autour d’une playlist de plus 3 000 titres bien populaires, avec un système qui permet d’éviter que tout le monde crie en même temps, un grand classique des blind tests enivrés. Après ce before ludique, la “soirée classique” reprendra ses droits, avec deux DJ’s tendance house sunshine et affilés à PWFM, Turnbalism et Leoz!nho, qui vit entre Paris et Sao Paulo.

    À 19 h. 7-15, avenue de la Porte de la Villette. M° Porte de la Villette.

    Radio France fête la musique à l’Olympia

    Cette année, « Si tu écoutes, j’annule tout », l’émission de Charline Vanhoenacker  et de son complice Alex Vizorek (17-18 h) donnera le ton de cette grande soirée musicale. L’affiche est très excitante avec cette nouvelle génération dont on parle beaucoup : Juliette Armanet, la mélodiste fraîche du tube « L’Amour en solitaire », Fishbach, créatrice d’une cold wave plus sombre et grave, et Gaël Faye, auteur d’un roman à succès Petit pays, mais aussi musicien. Les spectateurs privilégiés pourront aussi découvrir le projet malien de M (Lamomali), et apprécier le retour de la grande chanteuse malienne Oumou Sangaré, qui vient présenter son nouvel album, Mogoya.

    De 17 à 2 heures. Olympia. 28 bd des Capucines (9è). M° Madeleine. 

    Nuit Boréale sur l’Esplanade des Invalides

    Grand classique de la Fête de la musique, la Nuit Boréale réinvestit une nouvelle fois l’Esplanade des Invalides, toujours dans le but de mettre en lumière la scène canadienne. Au programme de cette sixième édition : la pop nostalgique de La Bronze, les chansons déglinguées de Mehdi Cayenne ou l’électro éthérée de Ryan Playground, soit un joli panel très éclectique de ce qui peut se faire outre-atlantique.

    De 19h à 23h30., 1, rue Fabert. M° Varenne

    Centre Culturel Irlandais

    Dans une ambiance festive et joyeusement houblonnée, le Cci fait encore une fois la part belle à la jeune scène musicale irlandaise. Entre l’indie-folk ombragée de la chanteuse et guitariste Ailbhe Reddy (qui a fait grand bruit en Irlande l’année dernière en participant à l’émission télé populaire Other Voices et en s’attirant les louanges de la presse musicale internationale pour son deuxième EP Hollowed Out Sea), le rock contagieux du quintet Goitse (qui mêle avec brio mélodies traditionnelles et énergie brute) et les envolées ska vibrionnantes de la fanfare rock Interskalactic (dont le répertoire revisite avec brio les succès de Prince Buster et des Skatalites), le CCI prouve une fois encore que l’Irlande est un grand pays de musique. Que la fête commence !

    De 18h à 22h. 5, rue des Irlandais. M° Place Monge.

    Soirée La Ganzoü à Petit Bain

    « Envoyer la ganzou » est une vieille expression du sud de la France, signifiant littéralement « mettre le feu ». Vous saurez donc à quoi vous attendre en allant faire un tour du côté des quais du 13è, plus précisément devant l’entrée du Petit Bain où le crew Mawimbi et le collectif Grünt s’associent cette fois – les soirées La Ganzoü sont bimensuelles – à l’occasion de la Fête de la musique pour six heures de house à l’africaine… 

    De 18h30 à minuit, quai du Petit Bain, 7, port de la Gare. 13ème,  M° Quai de la Gare 
     

    Concerts jazz au Carreau du Temple

    Une réputation que confirme la tenue de la Fanfare au Carreau, rendez-vous réunissant deux fois par mois musiciens amateurs et confirmés autour d’un même amour du jazz. Dirigée par Fidel Fourneyron (tromboniste et tubiste de l’Orchestre national de jazz), la Fanfare au Carreau propose de célébrer John Coltrane, Miles Davis et autre Thelonious Monk…  Entre reprises instrumentales échevelées et improvisation au long cours, c’est un voyage original en terres jazzy (mais aussi blues et musique contemporaine) qui nous est proposé. Des (ré)créations collectives et inédites qui devraient transporter le public au cœur de la poésie jazz.

    À partir de 18h30. – Rue Eugène Spuller 75003. M° Temple

    Concert au musée d’art et d’histoire du judaïsme

     Né en Éthiopie il y a 34 ans, Gili Yalo et sa famille se sont installés à Tel Aviv quand il avait 9 ans. Aujourd’hui reconnu comme l’un des chanteurs de variété les plus rafraîchissants de la scène musicale israélienne, Gili Yalo incarne à travers son parcours personnel la mixité culturelle qui a toujours fait partie de l’identité israélienne. Un mélange détonant de chants traditionnels hébreux, d’influences reggae et de basses funk hallucinogènes. Un univers sonore apaisant et coloré, où la voix solaire de Gili Yalo (qui chante en amharique, l’une des langues de son Éthiopie natale) raconte avec lyrisme l’histoire des hommes.

    De 21h00 à 23h30. 71, rue du Temple, 75003. M° Rambuteau.

  • Related posts

    Front de mode, concept store de créateurs solidaires

    anousparis

    L'agenda des soirées de la semaine du 11 avril | 4-developers

    anousparis

    Soirée Centquatre : Nuit 104 – Chloé présente Lumière Noire | 4-developers

    anousparis

    Soirée Concrete : Apollonia, Diego Krause… | 4-developers

    anousparis

    Soirées Château De Motteux : Otto10 Festival | 4-developers

    anousparis

    Ah ! Le grand homme | 4-developers

    anousparis

    LES 5 EXPOS A NE PAS MANQUER EN 2016

    anousparis

    Fashion Flea Market au Carreau du Temple

    anousparis

    Dimanche sur Seine 29 juillet | 4-developers

    anousparis

    Festival Terres du son | 4-developers

    anousparis

    Sauve ton resto, J'aime mon bistrot : les initiatives pour aider les bars et restaurants parisiens | 4-developers

    anousparis

    Run, baby run

    anousparis

    Au Bureau : pub restaurant – Paris 15eme, Commerce | 4-developers

    anousparis

    Japanese Breakfast, Say Sue Me et Paws au Supersonic | 4-developers

    anousparis

    Où faire ses courses à Paris en dehors des supermarchés ? | 4-developers

    anousparis

    Le clip de la semaine : Anna de Will Butler | 4-developers

    anousparis

    Soirée La Station – Gare des Mines : Smallville presents Dial 20 Years | 4-developers

    anousparis

    Alber Elbaz / Lanvin. Manifeste

    anousparis

    Un jeu de tarot remis au goût du jour

    anousparis

    Singapour, au carrefour de toutes les envies

    anousparis

    Trois adresses pour manger près de l'Île Saint-Louis | 4-developers

    anousparis

    Les bons plans gratuits à Paris en janvier | 4-developers

    anousparis

    Que vaut Libertino, le nouveau restaurant du groupe Big Mamma ? | 4-developers

    anousparis

    Salon de l'Etudiant : Spécial parents !

    anousparis

    Sushi-B

    anousparis

    La Java : HOUSE OF MODA

    anousparis

    Geste, l'exposition sur les questions du numérique | 4-developers

    anousparis

    Exposition : L'air des géants

    anousparis

    Doctor Strange | 4-developers

    anousparis

    Crazy Amy | 4-developers

    anousparis